01/04/2014

CINÉRENC'ARTS FAMILIAL DE BIG BROL ASBL

nouvelles du progrès,cinéma,la bouteillerie,big brol,ernest et célestine

 A la Bouteillerie

Bd du Nord (ancienne Brasserie Patiny, face au N° 64)

Mercredi 9 avril 2014 à 14 h 30

Ernest et Célestine

Film d'animation de Benjamin Renner Vincent Patar et Stéphanie Aubier (France, Belgique, Luxembourg, 2012).


Un film d’animation au dessin superbe tiré des albums de la peintre belge Gabrielle Vincent, disparue en 2000. Preuve que les valeurs humanistes peuvent toucher aussi les petits.

Les connaisseurs de la littérature enfantine se sont le plus souvent délectés des aventures du même nom, une série de vingt-cinq albums illustrés parus aux Éditions Casterman. Leur auteur, la peintre belge Gabrielle Vincent, disparue le 24 décembre 2000, a obtenu le  remier prix à l’Académie des beaux-arts de Bruxelles, et c’est au long des années 1980 qu’elle a élaboré le récit de cette amitié dont le grand écran devait bien finir par un jour s’emparer, tant le succès de ces histoires alla grandissant à un niveau planétaire. Et puis, cette Célestine ne rappelle-t-elle pas une certaine reine Céleste, elle venue des aventures de Babar et elle aussi née sous le signe du succès ? Pour autant la chose ne fut pas évidente, tant l’adaptation frôle facilement le danger de flirter avec la trahison, ce dont les auteurs se méfient comme de la peste.

Mais il n’y a pas de citadelle imprenable quand les forces d’assaut ont la puissance ici présente. À la production, Didier Brunner à qui l’on doit, au hasard, Kirikou et la Sorcière, les Triplettes de Belleville ou Brendan et le secret de Kells. Aux scénarios et dialogues, Daniel Pennac, dont la longue carrière dans l’écriture ne saurait faire oublier tout ce qu’il a écrit à l’intention des jeunes lecteurs chez Gallimard jeunesse et Nathan jeunesse. Les voix de nos héros animaliers ont par anthropomorphisme été fournies par Lambert Wilson et Pauline Brunner, fille du producteur. La musique du prolifique et fin Vincent Courtois s’agrémente de paroles de Thomas Fersen. On voit qu’il y avait du monde au générique pour ce film qui s’adresse ouvertement aux plus petits. Cela ne veut pas dire qu’ils n’aient pas droit à la qualité la meilleure.

Découverte à la Quinzaine des réalisateurs, à Cannes en mai dernier, cette charmante animation prône la fraternisation entre ceux qui devraient s’ignorer, la souris Célestine, qui va devenir médecin (anticipation des souris qui emmènent les dents de lait tombées des enfants) et qui en attendant est pensionnaire orpheline à qui l’on raconte dans le goût expressionniste des histoires de grands méchants ours, et Ernest, un gros ours clown et musicien plutôt bourru et gourmand qui cache un coeur d’or sous son aspect revêche. Bien entendu, il s’agit d’une parabole sur la différence, le droit à l’existence de l’autre et les vertus du rapprochement et de la fraternité. C’est aussi un travail exquis de délicatesse, dont les teintes pastel enchantées évoquent à l’occasion Raoul Dufy. On n’avait pas vu une telle sensibilité à l’oeuvre depuis les travaux de Michel Ocelot. Une ou deux allusions politiques ne feront sans doute sourire que les parents mais tous prendront un plaisir dont nous nous portons garants à cette sortie pour petits et grands, festive par excellence.

L'Humanité

Entrée + 1 boisson : 3 E

Organisation : Big Brol asbl

 

Collaboration : La Province de Hainaut - Article 27, Fleurs Cristaline -SPRL - l'E tude (A. Fiore) - Feron Jardins SA Restaurant - le Roy d'Ys - la SA Bouton

 

BIG BROL ASBL

rue de la Station, 58/2 – 6140 Fontaine-l'Evêque

Tel : 071 545 104 – Portable : 0497 535 034 mail : guidf7@gmail.com

 Banque : BE48 068- 2425291-27 IBAN : BE48 0682 4252 9127 – BIC GKCCBRBB

 

 

Les commentaires sont fermés.