10/09/2013

Fête de L'Humanité 2013 Mes saveurs de la Fête

stand huma,wallonie-bruxelles,fête de l'humanitéROBERT TANGRE, stand du Parti communiste Wallonie-Bruxelles

fête de l'Humanité 2013, mes saveurs de la fête,                       

«Ce n’est pas un stand 
belge, c’est le stand de 
la partie francophone 
de la Belgique, parce 
qu’il n’existe plus, du côté flamand, de parti communiste flamand, c’est-à-dire Kommunistische Partij. 
Nous venons à une vingtaine 
de militants pour tenir 
les deux stands. Nous allons faire ce que nous faisons depuis des années : mettre en évidence les qualités de la Belgique et de la Wallonie, c’est-à-dire les boissons, 
les frites et les gaufres, 
la frite étant plus que renommée à la Fête de l’Huma.


Malgré le fait que chacun veuille vendre des frites, on vient expressément à la Fête pour 
la frite belge. Parce qu’il 
ne suffit pas de tremper les pommes de terre coupées 
dans de la graisse. Il y a toute une préparation préalable. 
C’est tout simplement la capacité des Belges à faire des frites avec des graisses spéciales, pour vous offrir une frite qui est une frite de valeur. Il y a un mélange de graisses, dont de la graisse de bœuf 
et de cheval. Ce n’est pas 
de la graisse végétale, 
ce n’est pas à l’huile, 
autrement vous ne trouveriez pas des frites de la qualité 
belge. On les prépare selon 
la tradition belge, on ne peut pas y échapper !

On sert des gaufres liégeoises, qui sont aussi une spécialité de gaufres, parce qu’elles sont sucrées avec du gros sucre. C’est la qualité qui est alliée au bon goût, 
qui est alliée à l’amusement, qui est alliée aussi à ce 
que représentent la Wallonie 
et la Belgique, de façon générale, c’est-à-dire des gens qui ne se croient pas sortis 
de la cuisse de Jupiter ! 
C’est important.

Les amis français viennent au stand belge parce qu’ils y trouvent 
un accueil à leur portée, 
où personne ne se prend 
au sérieux. Il y a un affichage politique, il y aura certainement une intervention politique 
qui se fera. Ce sera ma vingt 
et unième ou vingt-deuxième Fête de l’Huma. On a 
quelque expérience 
maintenant, mais c’est 
ma dernière en tant que responsable, je suis occupé 
à préparer une équipe 
de remplacement. »

Jeanne Froment

Les commentaires sont fermés.